Le chalet de Gillix

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Lun 3 Déc 2007 - 20:03

Bon comme cela construit à toute vitesse, je profite qu'il reste de la place à flanc de coteaux pour venir m'installer sur le chemin des banques ...

Allez, je repasse dans la soirée pour commencer l'aménagement intérieur... quand les charpentiers et le fumiste auront terminé cheers

Avis aux amateurs, je signalerai la pendaison de crémaillère à coup de single malt ... bounce
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Lun 3 Déc 2007 - 21:05

Y'aura de la fondue ?
avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Lun 3 Déc 2007 - 21:09

ouais, ouais, ouais, bon, va falloir revoir le POS quand même là hein ! Very Happy
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Lun 3 Déc 2007 - 21:58

stéphane a écrit:Y'aura de la fondue ?

mélange de combien de fromages ?
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Lun 3 Déc 2007 - 21:59

Coacho a écrit:ouais, ouais, ouais, bon, va falloir revoir le POS quand même là hein ! Very Happy

quesa de POS ? le plan d'occup ... ?
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Mar 4 Déc 2007 - 0:18

geert a écrit:
stéphane a écrit:Y'aura de la fondue ?

mélange de combien de fromages ?

La seule fondue valable est la fondue au conté.
Le reste (ce qu'on mange dans la région de chez Yan), c'est d'la merde !
avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 0:22

je demandais car quand j'étais gamin en suisse j'ai mangé une fondue de deux fromages mais je me souvient plus lesquels et c'était achement bon ....
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Mar 4 Déc 2007 - 0:33

Gouda et vache qui rit ?
avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 0:34

scuse mais je sais peut être pas écrire mais je sais manger (et je te parle même pas de faire à manger ....)
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Mar 4 Déc 2007 - 0:36

Tu sais faire la tarte à la bièèèère ?
avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 0:36

et puis le conté c'est pas suisse !!! Laughing


le gouda c'est Hollandais (à ce propos sait tu que le gouda vieilli est une invention des français ! et il ya de trés bon goudas !)

la vache qui rit à part Rabier connais pas !!!!
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Colin le Mar 4 Déc 2007 - 0:37

1. Le Vacherin est l'élément essentiel de la fondue moitié-moitié !!! (aucune trahison possible), et pour une bonne digestion, le champagne !!!!!!

2. Un chalet à Lausanne ????
avatar
Colin

Nombre de messages : 595
Date d'inscription : 23/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 0:38

stéphane a écrit:Tu sais faire la tarte à la bièèèère ?


ouah l'autre ! c'est pas parce qu'il ya de la levure qu'on fait n'importe naouak avec la bière .... pourquoi pas des crêpes à la bière ! pale
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 0:39

Colin a écrit:1. Le Vacherin est l'élément essentiel de la fondue moitié-moitié !!! (aucune trahison possible), et pour une bonne digestion, le champagne !!!!!!

2. Un chalet à Lausanne ????

merci colin ! et l'autre ?
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Mar 4 Déc 2007 - 0:39

geert a écrit:
stéphane a écrit:Tu sais faire la tarte à la bièèèère ?


ouah l'autre ! c'est pas parce qu'il ya de la levure qu'on fait n'importe naouak avec la bière .... pourquoi pas des crêpes à la bière ! pale

T'as jamais vu le sketch hillarant des robins des bois sur la tarte à la bière ?
avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 0:40

ben non ! Embarassed
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Mar 4 Déc 2007 - 0:40

geert a écrit:ben non ! Embarassed

Alors allume tes enceintes, c'est là : http://www.youtube.com/watch?v=qDq8hu0S52k
avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 0:40

tu m'envoi un quicktime ?
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 0:42

j'vas regarder ça et ....
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Mar 4 Déc 2007 - 0:49

avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Mar 4 Déc 2007 - 1:09

geert a écrit:
stéphane a écrit:Tu sais faire la tarte à la bièèèère ?


ouah l'autre ! c'est pas parce qu'il ya de la levure qu'on fait n'importe naouak avec la bière .... pourquoi pas des crêpes à la bière ! pale

Ils en font aussi tongue
http://www.youtube.com/watch?v=HBtgiASHUw8&feature=related
avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 1:37

Colin a écrit:1. Le Vacherin est l'élément essentiel de la fondue moitié-moitié !!! (aucune trahison possible), et pour une bonne digestion, le champagne !!!!!!

2. Un chalet à Lausanne ????


1. Tout à fait, encore faut-il préciser qu'il s'agit de vacherin fribourgeois et non de vacherin Mont d'Or, l'un étant à pate "dur" et l'autre à pate tellement molle qu'elle est coulante. Le deuxième fromage, mon cher Geert, est du Gruyère (qui n'est pas le fromage vendu sous ce nom en France ...) ou l'une de ses variantes (L'Etivaz, Maréchal, Charmey, etc ). Après tu as la fondue au vacherin, à consommer tiède avec des patates à la place du pain, un vrai bonheur. Il y a encore la fondue à la tomate, faite avec du Val de Bagne c'est excellent. En fait, il n'y a que les imbéciles qui pensent qu'une seule fondue est LA fondue ... clown What a Face

2. Ben oui, et il y en a pas mal en fait ... mais à aucun moment je n'ai précisé la taille de la demeure... Et puis un chalet c'est principalement une base en pierre avec un ou plusieurs étage en bois ... alien
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par geert le Mar 4 Déc 2007 - 1:39

merci pour toute ces précisions et j'espère bien qu'un de ses quatre les ADF feront une halte en suisse !!!!!
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 1:40

Bon, je commence les aménagements ... :

L’autre fin du monde… un titre qui nous fait présupposer énormément de choses, surtout au vu de la bible qu’est la nouvelle livraison de Ibn al Rabin.

C’est un livre à part, clairement hors normes dans notre microcosme bédéistique. De part son volume d’abord (1'150 pages quand même), son poids (il pèse lourd dans le sac) et ses péripéties éditoriales. En fait, un objet qui ne laisse pas indifférent.

En se trouvant face à lui, le premier réflexe est de se demander ce que fait un dictionnaire ici ! Car c’est à cela que l’on pense la première fois que l’on découvre le livre, ou à une encyclopédie professionnelle à la rigueur et certainement pas à une bande dessinée. D’autre part, c’est tout aussi « agréable » à manipuler qu’un dictionnaire.

Bref, assez parlé du contenant, occupons-nous du contenu. Ibn al Rabin reprend son thème favori (du moins il le laisse croire) de la vie après la mort. En clair, il s’agit encore une fois d’une histoire de revenants. Dans "Retour écrémé", qui est déjà un joli petit pavé, le propos était malgré tout relativement condensé. Dans "L’autre fin du monde" le propos est, à contrario, très dilué.

Bon, dès le début Ibn Al Rabin nous fait une histoire en matriochka très (extrêmement ?) contemplative. Ce qui, avec son graphisme minimaliste si particulier, est à mon sens déroutant mais enthousiasmant également. Malgré cela, au bout d’un moment, le propos se dilue tellement, le nombre de case par planche ce réduit tellement (même si cela est justifié à chaque fois par le récit) que le tout donne un sentiment de rallonge pour atteindre le quota de pages.

Etait-ce un but à atteindre (1'150 pages pour rappel) à tout prix ? Pour ma part, je m’en tamponne le coquillard tellement le plaisir a été grand de rentrer dans les délires de l’auteur, ses coups de folies. Parce qu’il y a de la folie dans ce livre, au propre et au figuré, et il faut l’être pour se lancer dans une aventure pareille.

En résumé, nous avons là une bonne bande dessinée qui ne se lit pas en une demi-heure, très loin de là, à côté de laquelle vous ne devriez pas passez sans vous y intéresser, mais pour cela il vous faudra le trouvez et dès lors … bon courage !



Dernière édition par le Lun 18 Fév 2008 - 14:51, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 1:44

Un petit bureau japonais dans le coin là-bas, vous en pensez quoi ?

Tsutomu Nihei est l'auteur d'une série terminée en 10 volumes qui s'appelle Blame!. Il a fait un one-shot préquel de cette série qui s'appelle Noise. Et il a aussi travaillé sur le personnage de Wolverine pour Marvel, et de cette collaboration est né Snikt!.

Comme vous le constatez, le bonhomme aime bien les onomatopées... D'ailleurs les mauvaises langues vous diraient que c'est tout ce qu'il y a dans ses livres. N'écoutez pas ces vils menteurs ignares de ce qu'est le travail de Nihei.

Pour situer le bonhomme, c'est un ancien architecte, comme Schuitten, et cela ce voit tout de suite dans tous ces livres. Il aime par-dessus tout balader ses lecteurs dans un monde dont ils n'ont aucune clé, ou si peu. Pour une réponse, il te crée cent questions.

Ils sont donc nombreux les découragés de son oeuvre qui peut paraître parfois imperméable. Son oeuvre est d'ailleur joyeuse et optimiste, comme vous l'indique la couverture du premier volume de sa nouvelle série Abara :



Donc, s'il faut discuter je suis prêt!


Dernière édition par le Mar 4 Déc 2007 - 2:27, édité 3 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 1:49

Tiens, j'ai réussi à trouver des cardons, je vais pouvoir les cultiver à la cave, dans le noir ! :

“The beauty and new fashion hall” de Macchia chez Hécatombes

« Un carnet de voyage au Quelqueparistan », telle est le sous-titre du troisième ouvrage ayant jaillit des doigts de Macchia. Et effectivement, on voyage quelque part. Les pays ne sont jamais nommés, seules les villes ou villages le sont. Peu sont connues (Sofia, Istambul ou Dyarbakir).

Mais le vrai plus, c’est qu’il est extrêmement difficile de faire la part entre la fiction et la réalité. L’auteur nous ballade avec son personnage fétiche (Johnny Content) en l’utilisant pour faire ressortir les travers habituel de l’homo occidentalis en voyage, sa façon bien à lui de tout ramener à son mode de pensée.

J’ai beaucoup aimé également les pauses "philosophiques" entre les chapitres. Pourquoi entre guillemets ? C’est à vous d’aller le découvrir.

Le dessin de Macchia me plait toujours autant, fils assumé de Peeters et Blutch. Mais il ne se limite pas qu’eux. Il y a une séquence, durant laquelle Johnny Content se contente d’être passif, où un homme tabasse une femme qui est impressionnante, de dureté d’abord et de maîtrise graphique ensuite. Pourquoi ? Et bien d’un fouillis graphique de trait et d’hachures dont on commence à se demander ce que cela représente jaillit la tête de la femme battue. C’est dur, c’est violent, c’est impressionnant. Il y a du Baudoin dans cette séquence.

Un autre moment surprenant et beau est celui qui donne son nom au livre… mais je cause, je cause et … Je ne veux pas vous gâcher le plaisir en vous racontant tout ce qui m’a touché dans ce livre, je préfère vous encourager, fortement, à le lire, même si je sais que c’est à vous de voire !

Mais sachez le, quelqu’un qui appelle une collection de sa maison d’édition « Inaccessible étoile » ne peut qu’être intéressant !


Et aussi avec :


Eeeeh ouais bonhomme

Un petit coup de coeur pour une petite BD, cela ne fait de mal à personne. En ouvrant ce livre, vous tenez la première production de l'auteur (Macchia) et de l'éditeur (Hécatombes, mais c'est macchia qui est dérrière eux).

Le premier contact (tactile) avec l'objet est agréable, une couverture en bichromie jaune-brun agréable et l'intérieur en brun-blanc pour les pages.

Le premier contact (visuel) commence par rappeler des auteurs déjà bien connu du paysage, Blutch et F. Peeters. Car c'est bien de ce côté là qu'il faut chercher les influences graphiques de Macchia. Le découpage des planches bien qu'imparfait est néanmoins trés intéressant.

Le scénario nous raconte l'histoire d'un homme que la vie n'a pas gâté. Abandonné encore nourrisson devant un orphelinat, nous commencons l'histoire au moment où il en sort. Il travaille d'abord comme vendeur de journaux à la criée, puis tombera amoureux d'une fille. Son (futur) beau-père possédant une imprimerie, c'est là qu'il va continué sa carrière professionnelle jusqu'à reprendre l'imprimerie. Et les ennuis continuent (ben oui, c'est pas parceque je n'en parle pas qu'il n'y en a pas...). Bon je vais m'arrêter là pour l'histoire. Sachez tout de même que (d'après le 4ème de couverture) cette histoire serait un conte autobiographique sur les problèmes d'argent de l'auteur, présenté comme un biographe à 2 sous, un philosophe à 4 sous et poète à 5 sous.

En résumé, nous avons là un album délicieusement immoral qui se contente de nous rappeler que personne ne choisit les conditions dans lesquelles se dérouleront sa vie, eeeh ouais bonhomme! Donc libre à vous de passer à côté, mais vous allez le regrettez. même si cela reste à vous de voir...



Dernière édition par le Lun 18 Fév 2008 - 14:53, édité 2 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 1:54

geert a écrit:merci pour toute ces précisions et j'espère bien qu'un de ses quatre les ADF feront une halte en suisse !!!!!

Mon dieu, j'ai oublié une variante plus qu'intéressante issue de la vallée de Joux :

La fondue au vacherin Mont d'Or :

Prenez un vacherin coulant à souhait, décalottez le, placez le au four dans son cerclage en sapin et faites le chauffer une bonne demi-heure à 80°C.

Sortez le du four et consommez comme une fondue normale (sauf que c'est le cerclage qui fait office de caquelon et que ce n'est que pour 2 personnes maxi par fromage ...)
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 1:59

Allez, une petite touche fémine dans le salon :

"Elle" de Fanny Mongermont :

Tome 1 "Mai 1944"

L'histoire contée par Fanny Montgermont est belle, simple, touchante. Le cadre du sujet traité est l'un des plus sombres de l'histoire de France : les "relations" entre résistants et collaborateurs dans les derniers mois de la seconde guerre mondiale.

L'auteur traite ce sujet en finesse, délicatement, presque comme si elle avait honte, avec pudeur. Hyppolite et Michelle, les deux protagonistes principaux de cet album, se rencontrent à la suite d'un bombardement dans la ville de Rennes. La jeune fille fouille les décombres d'une maison. Elle déclare à Hyppolite être un ange à la recherche de ses ailes... et de là part toute l'histoire. Je n'ose pas trop vous en parler davantage de peur de trop défleurer cette magnifique histoire.

Le dessin n'est pas renversant, le scénario n'est pas époustouflant, mais les deux mis ensemble créent une magnifique bande dessinée. Heureusement que l'on trouve de plus en plus de femmes auteur de bandes dessinées, mais de toute façon, cela reste à vous de voir



Tome 2 "Juin 1944"

Le premier tome de ce dyptique m'ayant fasciné, j'attendai beaucoup de ce second volume et je n'ai pas été déçu, bien au contraire.

Le trait de Fanny Montgermont, s'affirme. Et si le premier tome m'a évoqué le travail d'Algésiras sur sa série "Candélabres", ici, l'évocation est différente... En fait, grâce à la couleur, je me suis senti projeté dans un univers très proche de celui d'Hayao Myazaki. L'auteure a parfaitement réussi à transmettre une ambiance poétique à cette histoire à la trame sombre. L'effet de "flouté" de nombreuses scènes crée une sensation étrange, comme si la réalité (de l'histoire) se scindait entre le présent et le rêve...

De plus, ce dessin si particulier colle parfaitement à l'histoire et Fanny Montgermont a également réussi à garder le cap de son scénario. Même si j'ai trouvé l'histoire trop condensée sur les dernières pages... les méfaits du 48CC ? Peut-être... Mais c'est là un défaut bien mineur et négligeable au vu du plaisir de lecture que m'a laissé cet album.

En résumé, nous avons un trait prometteur, une mise en couleur excellente et un scénario attachant bien que sombre par moment... cela reste à vous de voir...

Mais qu'est-ce que vous attendez ?



Dernière édition par le Lun 18 Fév 2008 - 14:56, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 2:02

Ceux qui me connaissent bien (notamment du coté du Rocher), savent que chez moi, la danse est importante, je vous invite donc pour un petit ...


Tango

Ecrire ce qui a touché, ce qui sonne juste pour soi est un exercice toujours difficile. Dans le cas des Corto Maltese en général c'est toujours plus dur que pour autre chose, car là, on s'attaque à un mythe de la bande dessinée.

Dans cette aventure, nous retrouvons Corto Maltese en Argentine. Il est à la fois à la recherche d'une amie, sur les traces de sa folle jeunesse et permet en plus à Pratt de nous parler un peu de son pays d'adoption à l'époque du début de sa vie d'adulte.

Comme toujours avec les aventures de notre marin, l'histoire démarre gentillement, il ne s'agit que de retrouver une amie que Corto a connue dans l'album "Fables de Venise", une polonaise. En partant de là, Pratt va mettre en avant la traite des blanches, la corruption, "l'exportation" de criminels états-uniens (avec le viel ami de Corto, Butch Cassidy) et surtout le héros principal de l'histoire, le tango argentin.

Cela peut paraître paradoxal de mettre en avant une danse, mais celle-ci est étroitement liée aux années de jeunesse de Pratt. Le rythme même de l'histoire tout en ralentissement et accélération est un tango, avec sa part de mystère, de séduction. Il est une représentation du jeu de l'amour auquel Corto reste toujours distant, sans que l'on sache pourquoi. Et par là, comme tout tango se respectant, l'histoire est pleine de nostalgie, de mélancolie et d'amour déçu.

D'ailleurs je vous propose une expérience étrange : mettez du tango en musique de fond (du Carlos Gardel de préférence), installez vous confortablement et lisez...

Vous verrez, normalement votre point de vue sur cet album s'en trouvera changé!

J'ai essayé de vous donner l'envie de vous plonger (replonger ?) dans l'oeuvre de Pratt. Ai-je réussi ?

A vous de voir...



Dernière édition par Gillix le Jeu 20 Mar 2008 - 14:19, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 2:04

Et puis, dans un chalet suisse, on ne peut pas passer à coté de la bibliothèque sans jeter un oeil à :


Les Helvétiques

Etant Helvéte moi-même, ce Corto Maltese ne pouvait décemment pas me laisser indifférent. Comme dans chaque version couleur, un magnifique cahier de croquis montre différent aspect de la Suisse du début du XXème siècle, notamment les paysannes en costumes traditionels cantonaux. Mais ce n'est pas là que se trouvent les attraits principaux de cette histoire.

Notre maltais est en vacances, accompagnant son ami le professeur Steiner. Ensemble, ils vont rendre visite à un ami de Steiner, philosophe, écrivain et fin lettré. De cet ami, nous ne saurons que le nom et il n'apparaîtra qu'en conclusion de l'album.

Ce livre se trouve en fait dans la droite ligne entamée par les "Fables de Venise", il explore des contes et des mythes de notre occident, liés au judaïsme à Venise et au christianisme dans la villa tessinoise du philosophe.

Pratt utilise les dédales oniriques pour envoyer Corto sur les pas du Graal malgré lui. Le lecteur peu attentif se fait vite dépasser par les errements réfléchis de Pratt. Rien n'est laissé au hasard, de la symbolique de la rose (société des Rose-Croix d'obédience proche des francs-maçons) à la mystique du chevalier déchu. Pratt s'amuse et contourne les règles, faisant apparaître Raspoutine là où on ne l'attend pas, comme membre d'un jury présidé par le diable en personne... dans une affaire étroitement liée au Graal, voilà qui ne manque pas d'humour...

Dans cet album, Pratt atteint le sommet de son oeuvre du point de vue mystique, celui qui viendra encore après, "Mû", n'étant probablement pas assez achevé de ce point de vue (du moins à mon goût).

Je suis un fan de Corto donc mon avis n'est pas forcément objectif, et de plus la mystique m'a toujours interessé, donc... voilà un excellent album de Corto, non pour le côté aventures ("La Ballade de la mer salée"), mais plutôt pour cet autre aspect de la personnalité du maltais, fascinné qu'il est par le mystère...

Je ne peux que vous le recommander, mais... cela reste à vous de voir!



Dernière édition par Gillix le Jeu 20 Mar 2008 - 14:20, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 2:07

Et puis je suis sur que pour lire cela, vous allez apprécier ma musique de fond...


Billie Holiday par Munoz et Sampayo ...


"Southern trees bear strange fruit
Blood on the leaves and blood on the root
Black bodies swinging in the southern breeze
Strange fruit hanging from poplar trees"


Lorsque quelqu'un évoque Lady Day, c'est invariablement ces quelques vers qui me viennent spontanément à l'esprit. Lorsque j'ai vu qu'une bande dessinée existait sur sa vie, ma première réaction a été de l'inquiétude. En effet, comment retranscrire une vie pareille sans faire trop de concessions à l'ambiance ou trop de sentimentalisme...

C'était compter sans le génie de Carlos Sampayo au scénario et de José Munoz au dessin! Ces deux argentins, complices de longues dates, sont au panthéon de mes auteurs préférés. Et dans cet album, ils justifient sans peine toute l'estime que je leur porte.

Tout est là, tout ce qui est nécessaire du moins. L'action se déroulant le jour anniversaire de la mort de Billie Holiday, suivant l'itinéraire de deux personnes autour de la personnalité de l'héroïne de ce livre. Cette journée se déroule tout en flashback sur la vie de la star, de son enfance miséreuse à sa mort misérable, arrêtée par la police sur son lit d'hopital, en passant par ses trop rares heures de bonheur.

Pour faire court, il s'agit d'une oeuvre (la dessinée) qui ne vous laisse pas intact à la sortie, de la même manière que son oeuvre (la chantée) parle au plus profond de l'âme humaine...

Même si cela reste à vous de voir, n'oubliez pas :

"Southern trees bear strange fruit
Blood on the leaves and blood on the root
Black bodies swinging in the southern breeze
Strange fruit hanging from poplar trees"




Dernière édition par Gillix le Jeu 20 Mar 2008 - 14:21, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 2:11

Et comme je suis passionné par l'histoire :

Conquistador

Voilà un album qui tranche dans les dernières sorties de son auteur... (mais oui, vous savez... Caméra café...) qualitativement!

Tout au crayon, Van Linthout nous livre un traval graphique splendide. Aller, j'ose : et même à se taper le cul par terre tellement c'est bon...

Mais de quoi cela parle-t-il, me demanderez-vous avec raison ? De la conquête du Mexique par les espagnols ? De la chute de l'empire Inca ? De la colonisation portugaise du Brésil ? Et bien non! Cela parle de musique... et de musique afro-américaine encore... en fait, cela nous parle du blues.

Vous savez, cette musique des chanteurs blacks à la voix rauque, grattant sur des guitares pour exprimer leur mélancolie, leur vague à l'âme.

Cet album nous parle de cette musique à la fois triste et puissante. Il nous parle d'un aspect de l'âme d'un peuple qui refuse de se laisser abattre. Il nous raconte par petites touches une partie infime de la grande histoire de cette musique. Enfin, il nous raconte la vie telle qu'elle a pu être dans les bayous du "deep south". Cette partie du monde où la vie d'un homme peut, selon la couleur de sa peau, valoir tout ou, plus souvent, ne rien valoir du tout.

Alors je vous invite à vous choisir un album de cette musique, peut importe l'interprète, le compositeur, le chanteur, faites le tourner, et en écoutant cette musique si particulière, savourez ce livre !

Bien sûr que cela rest à vous de voir, mais quand même, ne passez pas à côté!



Dernière édition par Gillix le Jeu 20 Mar 2008 - 14:22, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 2:13

Et si certain me trouvent trop sérieux, un peu d'humour drole ...


Francis, blaireau farceur

Voilà typiquement une petite BD qui ne vaut pas du tout par son graphisme. Le dessin, en effet, est simplifié le plus possible tout en restant facilement lisible. Le but doit vraisemblablement être de ne pas se prendre le chou avec le graphisme.

Mais alors l'humour, alors là pardon, chapeau bas !

Cela fait longtemps que je n'ai pas ri aux éclats avec une bd d'humour. Tout est là, le non-sens, le réfléchi, l'absurde, le bête et méchant, etc. Les mésaventures de ce blaireau sont hilarantes. Le gimmick de chaque strip ("Francis se promène dans la campagne…") n'y est certes pas pour rien, bien au contraire.

Le mérite de cette petite BD est de nous rappeler que chaque jour nous faisons des actes inconsidérés (comme marcher dans la rue, par exemple, Francis se promène bien dans la campagne). Et … et puis zut allez lire cette série et rire (du moins je l'espère)!

Allez, hop …

Comment ? Vous êtes toujours là ? Ah oui, c'est vrai, c'est à vous de voir





Dernière édition par Gillix le Jeu 20 Mar 2008 - 14:25, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 2:17

Allez, cette fois, c'est à vous de deviner de quoi je vous parle ...

Petit message pour vous donnez l'envie de découvrire cette série :

Avez-vous remarqué ce si gentil pasteur qui habite sur votre palier. Toujours un petit sourire lorsqu'il vous salue, sa mère si inquiète dans cette grande ville débauchée et remplie de criminels de tous acabits et ce chat qui vous méprise...
Et pourtant, être et paraître sont toujours lié et vous avez beau savoir que l'habit ne fait pas le moine, tout de même...
Cela a été un choc de découvrir votre voisin dans le journal sous le titre "Un ange trépasse". Sur le moment vous vous êtes dits c'est un sosie. En effet dans le journal on parlait d'un lieutenant de police et non d'un pasteur...
Autant écrire une lettre à Satan vous êtes vous dit...
Et puis vous vous êtes remis à vos livres de philosophie, et oui la vie d'étudiant est faite d'examens... Nietszche celui qui écrivit "Dieu est mort".
Ce soir pourtant la motivation n'est pas là. Allez on allume sa TV... tiens, c'est quoi ce reportage... une fusillade dans un monastère, et bien, il y a eu de la fureur chez les saints ce soir. Tiens, un des criminels qui nous fait une petite confession express devant les caméras...
Et soudain le nom... lieutenant Solomon... Solomon... mais c'est le nom de votre voisin ça...
Houlà drôle d'histoire, depuis vous l'épiez, vous cherchez à comprendre... Tiens sa mère est cardiaque... vous comprenez lentement...
Il a de drôles de commandement ce pasteur là... "Tu ne buteras point", "Lève-toi et meurs", "Tuez en paix". De toute façon pour la question de savoir ce qui est bien et ce qui est mal vous avez compris depuis longtemps que Dieu seul le sait.
Il vous est devenu encore plus sympathique ce voisin non? Votre seul crainte et qu'il confonde un peu trop prières et balistiques n'est-ce pas?
Au fait vous saviez que votre voisin est devenu le héros d'une série de BD absolument savoureuse et ... comment ça "Délivre-nous du mal" ??????
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 2:21

Allez, je complète la déco du bureau japonais ... :

Blame!

Voilà une oeuvre particulière, indépendament de son origine géographique, qui ne laisse personne insensible, positiviment ou négativement. Les quelques discussions que j'ai suivie à son sujet ont toujours données des avis tranchés, dans un sens ou dans l'autre. Pourquoi ?

Une première explication pourrait tenir dans le scénario, que certain n'hésite pas à résumer à son titre : Blame! En fait de scénario, il faut, à mon sens, davantage parlé de ligne directrice. Nihei ne nous donne aucun arrière plan (et ne venez pas me dire que Noise apporte des réponses), aucune clé au démarrage. Les quelques réponses qui nous sont distillées au fil des albums amènent trois questions de plus. Nous nageons en plein brouillard. Dès lors, il ne nous reste que deux options, soit nous nous laissons emporter par "l'histoire", soit nous bloquons (et donc n'aimons pas). A titre personnel, j'aime bien les auteurs qui laissent libre champ à mon imagination, et là je suis gâté.

Une autre explication pourrait venir du travail graphique de Nihei. C'est un architecte de formation et cela se voit. Il n'est jamais aussi à l'aise que dans le design de son "décor" urbain. L'univers est glauque, oppressant, même lorsque le héros arrive dans un "espace libre". Donc là encore, soit nous aimons, soit nous détestons et personnellement j'aime cet univers graphique particulier.

Donc voilà une série que je vous recommande, mais attention, dans ce cas plus que dans d'autre, c'est à vous de voir !


Dernière édition par le Mar 4 Déc 2007 - 2:29, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 2:25

Tiens, voilà t-y pas que je remet la main sur une pépite injustement oubliée ...

"Move to the city" de Tom Gauld chez B.üL.B. Comix


Voilà une curieuse petite bande dessinée. Il s'agit en effet d'une "compilation" de strips ayant parus dans le magazine anglais "Time out" au rythme d'un par semaine sur 40 semaines.

L'histoire est celle de deux compères quittant leur campagne pour les lumières de la ville. Au travers de leur voyage, Tom Gauld va s'amuser, philosopher, disserter et probablement rêver aussi un peu.

Son trait est minimaliste, vraiment simplifié, pas à l'extrême mais presque. Pourtant son travail sur les volumes m'a impressionné, cela a l'air si simple avec le produit fini dans les mains.

En fait je suis vraiment emprunté pour vous parler de ce petit livre et tout ce que j'espère, c'est que je vous est donné envie de voire …








La suite un autre jour ... Basketball


Dernière édition par Gillix le Jeu 20 Mar 2008 - 14:26, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par stéphane le Mar 4 Déc 2007 - 9:51

Gillix a écrit:
geert a écrit:merci pour toute ces précisions et j'espère bien qu'un de ses quatre les ADF feront une halte en suisse !!!!!

Mon dieu, j'ai oublié une variante plus qu'intéressante issue de la vallée de Joux :

La fondue au vacherin Mont d'Or :

Prenez un vacherin coulant à souhait, décalottez le, placez le au four dans son cerclage en sapin et faites le chauffer une bonne demi-heure à 80°C.

Sortez le du four et consommez comme une fondue normale (sauf que c'est le cerclage qui fait office de caquelon et que ce n'est que pour 2 personnes maxi par fromage ...)

Pour les différentes sortes de fondues, tu as entièrement raison, je plaisantais bien sur Embarassed

Concernant la fondue au mont-d'or que je pratique assiduement, étant originaire de ce petit coin de pays, je suggère un autre mode de préparation.
On prélève sur le fromage seulement une "carotte" au centre, et on rempli l'espace ainsi libéré par un verre de vin d'arbois blanc.
Ensuite, effectivement, au four, puis dégustation avec pommes de terre et saussice de morteau cuite 2/3 à l'eau bouillante, 1/3 au four pour qu'elle soit croustillante à l'extérieur, moelleuse à l'intérieur tongue

Geert, qu'as tu pensé des crêpes et tarte à la bière ? Hier soir tu es parti effaré ? Cool
avatar
stéphane

Nombre de messages : 2796
Localisation : Bouillon
Date d'inscription : 19/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:35

stéphane a écrit:Gouda et vache qui rit ?



Merci à Laurel ! Wink
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:35

geert a écrit:scuse mais je sais peut être pas écrire mais je sais manger (et je te parle même pas de faire à manger ....)

Ca, je peux dire que le Geert, il n'est pas mauvais du tout en bouffe ! Wink
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:36

stéphane a écrit:
geert a écrit:
stéphane a écrit:Tu sais faire la tarte à la bièèèère ?


ouah l'autre ! c'est pas parce qu'il ya de la levure qu'on fait n'importe naouak avec la bière .... pourquoi pas des crêpes à la bière ! pale

T'as jamais vu le sketch hillarant des robins des bois sur la tarte à la bière ?

Et Radio-Bière-Foot, la radio d'la bière et du foot ?! Laughing
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:37

Gillix a écrit:Tiens, j'ai réussi à trouver des cardons, je vais pouvoir les cultiver à la cave, dans le noir ! :

“The beauty and new fashion hall” de Macchia chez Hécatombes
Et aussi avec :
Eeeeh ouais bonhomme

Alors là, je dois plussoyer mon ami suisse !
D'ailleurs, il m'a fait le plaisir de me communiquer son enthousiasme sur cet auteur et je me rends compte que c'était peut-être pour tenter de vilement me soudoyer pour ce magnifique chalet ici construit ! Very Happy
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:38

Gillix a écrit:Allez, une petite touche fémine dans le salon :
"Elle" de Fanny Mongermont :

On voit aussi le défenseur de la cause helvète et de son éditeur Paquet là ! Laughing
Mais blague à part, c'est un vrai joli diptyque ! Wink
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:38

Gillix a écrit:Ceux qui me connaissent bien (notamment du coté du Rocher), savent que chez moi, la danse est importante, je vous invite donc pour un petit ...
Tango

Ahaha ! Wink
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:39

Gillix a écrit:Allez, cette fois, c'est à vous de deviner de quoi je vous parle ...

Petit message pour vous donnez l'envie de découvrire cette série :

Avez-vous remarqué ce si gentil pasteur qui habite sur votre palier. Toujours un petit sourire lorsqu'il vous salue, sa mère si inquiète dans cette grande ville débauchée et remplie de criminels de tous acabits et ce chat qui vous méprise...
Et pourtant, être et paraître sont toujours lié et vous avez beau savoir que l'habit ne fait pas le moine, tout de même...
Cela a été un choc de découvrir votre voisin dans le journal sous le titre "Un ange trépasse". Sur le moment vous vous êtes dits c'est un sosie. En effet dans le journal on parlait d'un lieutenant de police et non d'un pasteur...
Autant écrire une lettre à Satan vous êtes vous dit...
Et puis vous vous êtes remis à vos livres de philosophie, et oui la vie d'étudiant est faite d'examens... Nietszche celui qui écrivit "Dieu est mort".
Ce soir pourtant la motivation n'est pas là. Allez on allume sa TV... tiens, c'est quoi ce reportage... une fusillade dans un monastère, et bien, il y a eu de la fureur chez les saints ce soir. Tiens, un des criminels qui nous fait une petite confession express devant les caméras...
Et soudain le nom... lieutenant Solomon... Solomon... mais c'est le nom de votre voisin ça...
Houlà drôle d'histoire, depuis vous l'épiez, vous cherchez à comprendre... Tiens sa mère est cardiaque... vous comprenez lentement...
Il a de drôles de commandement ce pasteur là... "Tu ne buteras point", "Lève-toi et meurs", "Tuez en paix". De toute façon pour la question de savoir ce qui est bien et ce qui est mal vous avez compris depuis longtemps que Dieu seul le sait.
Il vous est devenu encore plus sympathique ce voisin non? Votre seul crainte et qu'il confonde un peu trop prières et balistiques n'est-ce pas?
Au fait vous saviez que votre voisin est devenu le héros d'une série de BD absolument savoureuse et ... comment ça "Délivre-nous du mal" ??????

Série... pétillante ?! Laughing
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:41

Gillix a écrit:Allez, je complète la déco du bureau japonais ... :
Blame!

Alors là... Euh... Ok... C'est un archi mais... Euh... Je me suis carrément super ennuyé sur toute la durée des 10 tomes moi...
Je ne suis jamais entré dans le truc.
Et pourtant, j'ai voulu aller au bout, histoire de voir où nous allions aller mais... Mouarf de chez mouairf...
C'est très spécial quand même... Wink
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Coacho le Mar 4 Déc 2007 - 11:42

Gillix a écrit:
La suite un autre jour ... Basketball

Tiens, même si tout le monde s'en fout, je me suis fait un match de feu l'autre jour, mais bon... J'ai un peu le dos en vrac là... 'Tain de basket ! Laughing
avatar
Coacho
Admin

Nombre de messages : 5711
Age : 47
Localisation : Monaco
Date d'inscription : 11/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 16:18

stéphane a écrit:
Pour les différentes sortes de fondues, tu as entièrement raison, je plaisantais bien sur Embarassed


Pas de souci, j'avai capté, mais j'aime mettre les gens momentanémment dans l'embarras ... Twisted Evil
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 16:46

Coacho a écrit:
Gillix a écrit:Tiens, j'ai réussi à trouver des cardons, je vais pouvoir les cultiver à la cave, dans le noir ! :

“The beauty and new fashion hall” de Macchia chez Hécatombes
Et aussi avec :
Eeeeh ouais bonhomme

Alors là, je dois plussoyer mon ami suisse !
D'ailleurs, il m'a fait le plaisir de me communiquer son enthousiasme sur cet auteur et je me rends compte que c'était peut-être pour tenter de vilement me soudoyer pour ce magnifique chalet ici construit ! Very Happy

Damned, je suis démsqué ! bom
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 16:52

Bon assez rigolé, je reprend l'aménagement...


Alors en cuisine nous avons :

"L'histoire du soldat" de Daniel Casanave d'après C.-F. Ramuz et Strawinsky ...


Daniel Casanave continue dans la veine des adaptations de la littérature, après William Shakespeare (MacBeth), Guillaume Apollinaire (Les mamelles de Tirésias) et Alfred Jarry (Ubu roi) voici qu'il s'attaque à Charles-Ferdinand Ramuz.

Etant un amateur de Casanave et vaudois, je ne pouvais décemment pas passer à côté de ce livre.

Pour l'amateur de noir et blanc, le trait de Casanave est toujours autant fascinant, le dessinateur passant du trait continu à la superposition de petit trait (je ne suis pas sûr d'être clair) suivant qu'il traite les personnages ou les décors, et encore cela dépent des circonstances.

Comme il l'a fait dans ces précédentes adaptations, Casanave nous fait entrer dans l'histoire par le biais de mille et une astuces visuelles, tout en essayant de nous faire comprendre ce qu'il passe dans la tête du soldat (selon lui). C'est sans peine, qu'ainsi il nous mène dans le pays de Vaud quelque part entre Denges et Denezy ou sur les routes de son bonheur.

C'est une histoire triste, malgré tout, car s'il faut donner une morale à cette histoire c'est que "l'herbe est toujours plus verte dans le pré d'à côté".

Mais à tout bien prendre, ce qui m'intéresse le plus après voir terminé ce livre et ruminé cette histoire, c'est… à quand le prochain ?
Car sans faire de série, Casanave m'a accroché à son travail. Et c'est une sacré performance!

En résumé, voilà un album que je vous conseille, même si, comme d'habitude, cela reste à vous de voir…



Dernière édition par Gillix le Jeu 20 Mar 2008 - 14:29, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Gillix le Mar 4 Déc 2007 - 16:55

Faites de la place, je monte le lit ...

"Valbert" de Gabus et Reutimann


Voilà ce que j'appelle une excellente surprise! Et pour un premier essai dans l'univers impitoyable de la bande dessinée, Reutimann et Gabus ont réussi ma foi un fort bel essai (dans le sens rugbystique du terme) qu'il va leur falloir transformer dans le prochain album, mais je suis confiant! Pourquoi ?

Reprenons depuis le début : Valbert et ses amis sont de joyeux libertaires libertins et anarchistes dans une dictature imaginaire. Les villes de ce royaume se trouvent toutes sur des promontoires rocheux, reliés par des ponts au reste du royaume. Valbert, lui, vit dans une ancienne carrière qu'il a aménagé pour ses besoins courants.

Au début de cette histoire, Valbert et ses amis ne sont guère plus que des anarchistes de tavernes. Autrement dit, ils restent inoffensifs, ils sont le poil à gratter des gouvernants, mais cela ne va pas plus loin. Pourtant les choses s'emballeront suite à la rencontre... mouvementée... que Valbert fera avec un jeune orphelin. A partir de là, tout s'accélerera.

Tout l'intérêt de cette histoire est là, dans la transformation d'un anarchiste bon vivant en révolutionnaire. Car c'est bien vers une révolution que nous dirige les auteurs, avec un certain talent.

Je n'ai aucune certitude mais vu l'ambiance générale, les paysages, cette histoire pourrait tout à fait se situer dans l'arrière-pays niçois. Et cela m'amène à faire un parallèle avec une autre oeuvre que j'aime beaucoup qui est le Lalin de Baudoin. Ce côté de générosité un peu folle, ce sens de l'honneur si particulier de Valbert me font tendre vers cette autre histoire de révolution, réélle celle-là.

D'ailleurs, le dessin de Reutimann me semble être l'enfant illégitime qu'aurait pu avoir... Baudoin avec... les images d'Epinal! Je sais, la comparaison est osée et j'ai un peu tendance à m'emballer, mais lorsque l'on aime, on perd vite le sens de la mesure. Et j'aime vraiment beaucoup ce que j'ai découvert là!

Si ces quelques lignes ne vous convainquent pas, je vous encourage à lire le 4ème de couverture. Vous y trouverez un texte de présentation de l'album prévu initialement en préface et signé Jean-Luc Bideau. Peut-être connaissez-vous ce comédien truculent ? Alors si vous ne suivez pas mes mots, suivez les siens ! Mais de toute façon, cela reste à vous de voir.

Mais entre nous, si vous passez à côté de cet album ... vous le regretterez!



Dernière édition par Gillix le Jeu 20 Mar 2008 - 14:31, édité 1 fois
avatar
Gillix

Nombre de messages : 587
Age : 45
Localisation : Lausanne - Suisse
Date d'inscription : 08/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://www.danseatout.ch

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chalet de Gillix

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum