Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Message par alban le Mar 16 Jan 2007 - 19:58

Au départ, cette discussion était prévue pour avoir lieu avec Jacques Terpant, puis, un peu par hasard, j’ai eu la chance d’avoir un contact (indirect) avec Luc Cornillon. Jacques Terpant l’ayant cité à de nombreuses reprises dans ses réponses, je lui ai proposé quelques questions complémentaires. Donc ce n’est pas vraiment une discussion à trois (difficile à réaliser par mail), mais une discussion non prévue et au résultat particulièrement instructif !


question pour Jacques Terpant a écrit:
Vous êtes l'un des plus anciens complices d'Yves Chaland avec Luc Cornillon et Jean-François Biard, quels souvenirs conservez vous de vos études communes ?

J.T : Majoritairement des souvenirs assez ordinaires d’étudiants qui seraient sans grand intérêt pour le lecteur, une anecdote amusante entre Chaland Cornillon et moi même. Je suis tout d’abord entré pour le premier cycle d’études aux arts décoratifs de Grenoble,la même année Chaland Cornillon et Biard entraient aux Beaux arts de Saint Etienne. Lors du premier travail, au bout d’un petit moment je risque un œil autour de moi pour “voir le niveau” et je fais un petit tour de classe. Je retourne à ma place rassuré de m’être trouvé en bonne posture. A Saint Etienne , Cornillon lui aussi risque un œil sur le travail de l’élève assis à coté de lui, et revient bluffé sur sa propre feuille en pensant “ bon sang ils sont forts !” , il s’était assis à coté d’Yves Chaland. La rencontre avec le groupe a eu lieu à cause de la publication d’unité de valeurs qu’ils avaient réalisé en deuxième année de Beaux Arts.Métal Hurlant en publie la couverture avec un petit papier élogieux. Je devais quitter les Arts déco de Grenoble qui n’assurait plus le 2ème cycle, je me suis inscrit au concours d’entrée en communication de Saint Etienne,sans préparer autre chose c'est en arrivant sur place que j’ai vu qu’il y avait des concurrents pour passer pendant deux jours complet et qu’un seul venant de l’extérieur était retenu, j’ai eu de la chance,ce fut moi , et j’ai rejoins le groupe.

complément de Luc Cornillon a écrit:
Votre première rencontre avec les dessins d'Yves Chaland est-elle impressionnante à ce point là ? Pourtant vous deviez également avoir déjà un très bon niveau ?

L.C : Chaland était un jeune type de 18 ans, avec des lunettes ( un jour il les a plus portées, on a jamais su pourquoi ) et un léger accent du sud-ouest.
un type effroyablement rigoureux, la première fois ou je l'ai vu il dessinait déjà incroyablement bien, au défaut près que son dessin était très "raide", on avait l'impression de voir quelqu'un qui dessinait depuis des années, il dessinait pas très vite mais avec un rythme très régulier, ne se plantant jamais: j'ai compris un peu plus tard qu'il avait déjà dessiné des centaines de pages de BD et qu'il avait une formidable avance sur nous: en plus de son expérience il était franchement doué et c'était très instructif de le regarder faire: moi j'étais pas mauvais et j'avais certainement des qualités mais aussi pas mal de défauts: ce qui nous a rapprochés, c'était nôtre culture commune pour la déjà vieille BD franco-belge et il était étonné qu'une autre personne puisse avoir le mème regard amusé que lui sur ces vieilles choses.

Après les premières vacances d' hiver il est revenu avec une histoire de 30-35 demi planches dessinées dans un style "Dupuis" qui s'intitulait "Marc Leroy" (on peut entre-apercevoir ce personnage dans CAPTIVANT). Bref là j'ai vraiment compris à qui j'avais à faire: et là on pourrait se dire que l'histoire de Chaland était lancé: pas du tout , car à ce moment là il s'est mis à renier tout ça, trouvant, au contact de cette ambiance artistique des beaux arts, que ça n'était finalement pas très convenable : alors il s'est mis à faire des choses "sérieuses", pour ne pas dire sinistres, mème sous des formes bandes dessinées, je me souviens d'une histoire au crayon et de grand format
ou un type désespéré se pendait et c'était seulement après ça que son téléphone sonnait... voilà-voilà.. .

Je me souviens qu'il m'avait engueulé( gentillement) parce que je lisais ostentatoirement "Achille Talon Magazine" sur le parvis des beaux-arts en ces périodes où l'art conceptuel faisait "rage", ce qui était à peu près aussi bien vu que de traiter aujourd'hui Mahomet de pédé dans une mosquée.

Heureusement, Chaland a vite revu la lumière: et un jour , alors qu'on commençait à préparer nôtre 2° N° de notre fanzine "l'Unité de Valeur" j'ai découpé une page et j'ai commencé à dessiner "Jo TONNERRE" (voir Captivant" ) je lui l'ai montré et lui ai demandé de le finir (sachant qu'il allait encrer ça impeccablement) :

Bref , 2 ans plus tard sortait "CAPTIVANT

Dans ce groupe d'auteurs, y avait-il une différence de complicité entre ceux de la première heure (Chaland, Biard et vous) puis les autres comme Jacques Terpant ? Quand on lit les discussions sur le forum avec Didier Pasamonik on a l'impression que votre complicité avec Biard et Terpant était très forte ?

HO oui, il m'a fallu au moins 10 minutes avant que je devienne ami avec Terpant: il connaissait déjà "l'Unité de Valeur" en débarquant,et il était d'un naturel assez drôle, de plus c'était déjà un illustrateur très habile pour certains trucs: il était imbattable quand il s'agissait de dessiner une brioche fumante. De plus il avait entièrement acquis ma sympathie cet hiver-là, alors qu'une èspèce de hippie des BA lui avait envoyé une boule de neige, il n'avait rien trouvé de mieux à faire qu'à aller lui mettre un coup de poing en plein milieu de la figure, ce qui m'avait fait mourir de rire.

Pour ce qui est de BIard, c'était autre chôse, lui je l'ai connu avant Terpant, au départ c'était pas le plus doué, mais il avait un monde à lui, et dans d'autres circonstance il aurait pu faire une belle carrière dans la BD. C'était un type genre psycho-rigide mais finalement assez drôle c' est ce qui fait qu'on l'aimait bien quand-mème. Il y aurait trop long à raconter sur lui, on peut garder ça pour une autre fois. Aujourd'hui Biard est fâché avec nous, il nous parle plus (je l'ai bien revu il y a un an comme si de rien était...)il est fâché sans raison, ce qui est quand on le connaît bien la meilleur des raisons.

question pour Jacques Terpant a écrit:
Chez les humanos, vous avez publié "Branle bas de combat" avec Luc Cornillon, un peu après qu'il ait publié "Captivant" avec Yves Chaland, les deux œuvres ont été réalisées à peu près à la même époque, y a-t-il eu émulation entre tous les trois pour les réaliser ?

J.T :Oui bien sûr à peine étais je arrivé que Dionnet demandait déjà à Chaland et Cornillon, de faire leurs premières pages , nous étions à Angoulême tous les 4 lorsque le premier strip est paru: du Cornillon (seul) ensuite cela s’est vite enchaîné... Captivant s’est fait vraiment dans une ambiance enthousiaste , je me souviens qu’Yves dessinait les lettres qu’il envoyait à Dionnet , puis il est tout de suite parti à Paris devenir le maquettiste du journal alors que nous étions encore étudiants. Luc m’a proposé à ce moment là de faire quelque chose ensemble, il est arrivé avec le story board d’une BD de 8 planches que j’ai dessiné en reprenant un peu son style alors que j’étais sur le fond un peu plus réaliste. Dionnet nous a proposé de faire un album tout de suite. C’était une époque simple...


complément de Luc Cornillon a écrit:
"Captivant" et "Branle bas de combat" ont-ils été aussi simple à concevoir de votre côté ? Quel souvenir gardez vous de ces premiers albums et de votre collaboration avec Jacques Terpant ? Pourquoi n'y a-t-il pas eu d'album commun avec Biard ?


L.C : Captivant a été très simple à concevoir dans la mesure où il s'est vite imposé comme une évidence. on avait déjà le concept avant que toute les histoires de l'album soient réalisées: et le jour venu je suis allé rejoindre Yves à Paris (rue de la Folie Méricourt ) pour 2 semaines. Dans la journée il travaillait à la maquette des humanos et moi le matin je travaillais sur l'album, il y avait plein de trucs à faire, des couleurs, des textes, des petits dessins de complément, la couverture, etc... et en fin de matinée je le rejoignais aux humanos où on voyait ça en commun tout en fignolant la maquette: c'était un boulot vraiment drôle à faire : je me souviens qu'à l'époque il y avait souvent Caza dans les bureaux, et il nous regardait faire ça avec un air consterné qui nous confortait dans nôtre enthousiasme.

Bref on a énormément ri à faire tout ça, en particulier en écrivant les scénarios communs de ces histoires, comme les "Gégéne" par exemple.

Pour ce qui est du "BRANLEBAS DE COMBAT" c'est la capacité de Terpant à produire des images en couleur avec de belles ambiance qui m'a incité à collaborer avec lui: Il y avait beaucoup d'erreurs dans cet album, la première étant de l'avoir réalisé: on savait très bien qu'un album d'histoires de guerre n'avait que peu de chances d'être commercial.
De plus cette crapule de Terpant s'était mis en tète qu'il était un dessinateur rapide: en fait il bâclait un peu son dessin me privant de son coté d'illustrateur qui à mon avis aurait déjà pu faire merveille. Pour l’anecdote, c'est Chaland qui avait écrit à la main le titre de l'album ( en s'inspirant des comics de Kubert )

Quant à Biard, si, j'ai bien eu un projet d'album avec lui pour les éditions "Magic Strip" mais c'est tombé à l'eau pour je ne sais plus quelle raison, et je ne suis pas sûr qu'il faille le regretter. Il m'est néanmoins arrivé de collaborer sur ses albums, en collant des trames ou en faisant des mises en couleurs.

Luc Cornillon m’a envoyé, pour le plaisir de nos yeux, le premier rough qu’il a réalisé pour la couverture de Captivant (visible à la fin de la discussion)

question pour Jacques Terpant a écrit:
Auriez vous aimé participer à l'aventure Captivant ?

J.T :Oui sûrement mais j'étais hors coup car je n'étais pas dans l'unité de valeurs le fanzine qui avait valu à Yves et Luc d'être remarqué, mais Cornillon m'a mis en selle tout de suite après avec Branle bas,il faut noter que notre position à l'école était difficile ,nous étions publié dans ce qui était le meilleur journal du moment,nous avions d'emblée un cv supérieur à n'importe lequel de nos profs,les rapports n'étaient pas simple.

question pour Jacques Terpant a écrit:
Vous avez ensuite également participé à l'aventure Magic Strip, mais cette fois ci en vous un auteur américain. Cette fois vous semblez vous être éloigné du style dans année Saint Etienne ?

J.T :Oui en fait c était plutôt revenir à ma vraie nature de dessinateur réaliste, le coté américain venait là aussi du scénariste Doug Headline (rencontré dans les bureaux de Métal ) dont les comics étaient la culture BD de base. mais mes influences sont largement française ,comme Moebius pour sa couleur,notamment la couleur direct qu’il fût un des premiers ,dans Métal justement, à introduire.

Peut être y aurait-il une suite à cette discussion, peut être pas, nul ne le sait à ce jour … Inutile de me demander de leurs transférer des questions pour plus des précisions car je n’ai pu entrer en contact avec ces deux auteurs que par des voies obscures et détournées … Pourrais-je même les recontacter un jour ? Ces réponses sont-elles réelles ? L’intermédiaire qui m’a mené jusqu’à eux le souhaitera-t-il ?
Si Jacques Terpant et Luc Cornillon me lisent, j’en profite pour les remercier de la rapidité avec laquelle ils m’ont répondu, en particulier Luc Cornillon qui s’est ajouté, avec plaisir, en invité surprise à cette discussion.


avatar
alban
Admin

Nombre de messages : 6950
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 16/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvreseverin.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Message par nick tyler le Mar 16 Jan 2007 - 20:16

Eh bien, déjà, pour avoir su retrouver trace de Luc Cornillon, félicitations à toi Alban.
Pour avoir retracé cette époque bénie des dieux, bravo.

Et pour le scoop du titre de Branle Bas de Combat, merci à Luc Cornillon.

Good job !

Et s'ils nous lisent, que ces deux auteurs sachent qu'ici, on les aime.
avatar
nick tyler

Nombre de messages : 941
Localisation : Back from Nérac
Date d'inscription : 28/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://stanislasbarthelemy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Message par geert le Mar 16 Jan 2007 - 22:22

Je succéde à nick tyler pour féliciter Alban pour sa ténacité et son énergie.

Merci à Luc Cornillon et à Jacques Terpant pour leurs "histoires" et qu'ils reviennent bien vite dans l'actualité dessinée !

Voulant comaprer les deux dessins je me rend compte qu'il n'y pas la couv. de l'EO dans le sujet CAPTIVANT, j'y cours ....
avatar
geert

Nombre de messages : 10369
Localisation : freddy land
Date d'inscription : 23/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://lesamisdefreddy.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Message par alban le Mar 16 Jan 2007 - 23:51

geert a écrit:Je succéde à nick tyler pour féliciter Alban pour sa ténacité et son énergie.

Oui ce fut long ... douloureux ... j'ai été obligé de montrer patte blanche à de nombreuses reprises ... obligé de faire maintes démarches administratives pour justifier de mon identité ... la porte se rouvrait puis se refermait ... bref un vrai parcours du combattant !!!!

J'en sors à l'agonie ... bref vous pouvez me remercier encore un bon millier de fois !!!! lol!

PS : j'ai eu moins de "difficultés" à trouver Jacques Terpant que Luc Cornillon effectivement, mais les deux (comme tous ceux qui jusqu'à présent ont répondu se sont prêtés au jeu sans aucune difficulté ... merci à eux)
avatar
alban
Admin

Nombre de messages : 6950
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 16/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvreseverin.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Message par pasto le Mer 17 Jan 2007 - 1:41

Félicitations. C'est trop bon.
avatar
pasto

Nombre de messages : 442
Age : 47
Date d'inscription : 04/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Message par flintstone-dealer le Ven 19 Jan 2007 - 11:49

Autour de Chaland on a parlé de Cornillon ,bien sur, (merci de cette intervention quelle bonne surprise !) de Terpant ,de Biard 'qui dans ce (groupe jouerai le rôle du traitre...) on a oublié,Vallès qui si j'en crois ses propres confidences rata le concours d'entrée des Beaux Arts un an après que Chaland et Cornillon y furent admis car ces deux là pour l'aider,ce fût sa perte ,crurent bon de glissert dans son dossier leurs propres dessins ,immédiatement identifiés,et qui permirent à Vallès d'être recalé du premier coup.
La leçon n'avait sans doute pas servi,car Bruno Gaccio (le créateur des Guigols de l'info) complice de bistrot du groupe,voulu aussi entrer aux beaux arts ne sachant pas dessiner il passa brillamment le stade premier pourtant ,mais fut refusé,à l'entretien sur dossier,la bande de zigotos lui avait donné le dossier avec lequel Terpant était entré l'année précèdente... (je le tiens de l'interessé).
Il ya quelques choses de formidable dans cette aventure stéphanoise c'est cette concentration d'auteurs au m2..
avatar
flintstone-dealer

Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 17/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Message par alban le Sam 20 Jan 2007 - 0:09

Mais mais ils étaient prêts à tout ? Ils auraient du se faire virer ça aurait été plus fun ... passer leurs dessins à Vallès.

Et retenter le coup l'année suivante ... tssst les profs ont du se douter de quelque chose ?

Il faudra que je pose la question à l'occasion à Jacques Terpant pour avoir plus de détails, merci Smile
avatar
alban
Admin

Nombre de messages : 6950
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 16/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://oeuvreseverin.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discussion avec Jacques Terpant et Luc Cornillon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum